Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de la posturologie

Bienvenue sur le blog de la posturologie et posture. Différents articles sur les semlles orthopédiques (posture, rééducation, anti-choc, amortissante, sport, enfant), les gouttières dentaires dont les activateurs dentaires (rééducation, bruxisme, ronflement, sport) et la planche oculaire (rééducation fatigue des yeux) actives.

Quelle profession médicale est vraiment spécialiste de la posture ?

Bon nombre de thérapeutes se disent "posturologues". Cependant, quelle profession est réellement la plus compétente pour maîtriser la posture en profondeur ?

Pour répondre à cette question, il faut tout simplement analyser les compétences de chaque profession et analyser les cours enseignés durant leur formation.

Selon les compétences professionnelles, il ressort deux professions qui sont indiscutablement spécialistes de la posture : la kinésithérapie/physiothérapie et l’ostéopathie.

Selon les articles R4321, le kinésithérapeute/physiothérapeute a la compétence de rééduquer le corps entier, donc la posture.

Durant ses études, le kinésithérapeute/physiothérapeute apprend l’anatomie, la biomécanique, et la physio-pathologie du corps entier. Il en est de même pour l’ostéopathe. Il y aura cependant une différence de rééducation entre les 2 professions. Le kinésithérapeute rééduque les muscles et les articulations dans leur fonction. L’ostéopathe récupère les pertes de mobilité tissulaires et articulaires. Les deux thérapies sont complémentaires pour une rééducation fonctionnelle du corps humain.

La chiropractie est souvent oubliée par manque de popularité alors qu'elle est très proche de l’ostéopathie. Elle peut aussi travailler sur la posture .

 

On entend souvent parler du pédicure-podologue « posturologue » et de l’orthopédiste-orthésiste « posturologue ». Sont-ils suffisamment qualifiés par rapport à un kinésithérapeute ou un ostéopathe ?

Sur base des études et des compétences des 2 professions, il est évident qu’elles n’ont pas le niveau de la kinésithérapie ou de l'ostéopathie.

Il y a toutefois une grande différence entre les 2 professions dans le cursus d’études. Le pédicure-podologue est limité dans le membre inférieur au niveau anatomie et plus particulièrement au pied en ce qui concerne la biomécanique et la physio-pathologie. L’orthopédiste-orthésiste a une action thérapeutique sur tout le corps. Il apprend donc l’anatomie, la physio-pathologie et la biomécanique du corps entier. Le podologue est donc limité dans son analyse et sa rééducation posturale par rapport à l'orthopédiste-orthésiste.

Selon l’Article R4322-1 du code la santé publique, le pédicure-podologue a les compétences de confectionner des orthèses visant à prévenir ou à traiter les affections épidermiques et unguéales du pied. Il peut analyser et évaluer les troubles morphostatiques et dynamiques du pied. Le pédicure-podologue est donc limité à l'analyse du pied et aux traitements de la peau et des ongles, alors que l’orthopédiste-orthésiste peut confectionner des appareillages orthopédiques qui ont une action sur le corps entier.

 

Il existe toutefois des formations en posturologie pour tous les professionnels de la santé. Est-ce une bonne chose et sont-ils tous habilités à la pratique selon leurs compétences ?

La pédicurie-podologie semble une profession controversée dans la pratique de la posturologie. Toutefois en traitant un durillon, un cor ou une verrue, elle pourra agir sur la posture indirectement.

Il en est de même pour la dentisterie, la logopédie/orthophonie, orthoptie qui se limitent à l’anatomie et biomécanique de la tête.

Pourtant, toutes ses professions peuvent agir sur la posture via leurs traitements. Il est donc important qu’elles aient des notions en posturologie pour comprendre l’impact de leur traitement sur la posture. Toutefois, ils ne peuvent pas avoir la prétention de se nommer spécialistes de la posture comme des kinésithérapeutes/physiothérapeutes, ostéopathes/chiropraticiens. Leur champ d’action est limité aux bases de la posture et manque de notions précises pour un traitement global poussé . À titre d’exemple, pourriez-vous demander à toutes ses professions d’analyser un dos comme le font des kinésithérapeutes/physiothérapeutes et ostéopathes/chiropraticiens ? Le mal de dos est le mal du siècle…toutes les professions veulent donc s’en charger. Mais quelles sont les limites à ne pas dépasser pour chaque profession de la santé ? Ce n’est pas évident sachant qu’elles peuvent toutes intervenir indirectement sur la posture puisque les entrées principales qui perturbent la posture se situent au sommet et à la fondation du corps humain !

Une autre profession « non médicale » semble prendre une place au sein de la posturologie et du milieu médical, celle de préparateur physique/coach sportif. Cette profession apprend l’anatomie, la biomécanique et la physiologie du corps humain. Elle a logiquement des lacunes en pathologie puisqu’elle ne peut pas "soigner". Elle peut toutefois effectuer un bilan pour détecter des failles posturales qui limitent la performance. Il existe actuellement un master en « activité physique et santé » qui permet aux coachs sportifs d'améliorer la santé des patients dans un but préventif.

Il est donc conseillé aux professions qui pratiquent la posturologie hors de leurs compétences (pédicures, podologues, dentistes, orthoptistes, logopèdes, coachs sportifs) de travailler en collaboration avec une équipe professionnelle composée de kinésithérapeutes/physiothérapeutes, ostéopathes, orthopédistes-orthésistes afin d’appuyer leur analyse. Ces 3 dernières professions doivent chapeauter les bilans et les analyser afin d'orienter le patient vers le meilleur thérapeute. Il faut donc privilégier une structure médicale qui est composée d’une cellule thérapeutique compétente dans la posture pour finaliser un traitement postural. C’est le seul moyen d’assurer un traitement efficace et sans risque pour le patient.

A ce jour, il est rare de rencontrer ce genre de structure. La Clinique OPS Orthopédie-Posture-Sport a souhaité aller encore plus loin en proposant une cellule thérapeutique (composée de kinésithérapeutes/physiothérapeutes, ostéopathes, orthopédistes, podologues, et dentistes) qui assure à la fois un suivi de ses posturologues et une contre-analyse de leurs bilans posturaux et dynamiques.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bienvenue sur le blog de la posturologie et posture. Différents articles sur les semlles orthopédiques, la gouttière dentaire et la planche oculaire active
Voir le profil de Posturologie,posture sur le portail Overblog

Commenter cet article