Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de la posturologie

Bienvenue sur le blog de la posturologie et posture. Différents articles sur les semlles orthopédiques (posture, rééducation, anti-choc, amortissante, sport, enfant), les gouttières dentaires dont les activateurs dentaires (rééducation, bruxisme, ronflement, sport) et la planche oculaire (rééducation fatigue des yeux) actives.

Le squat et ses préjugés !

Le Squat est mouvement archétype que l’on retrouve régulièrement dans l’entrainement pour développer de la force, de la puissance et de l’explosivité. Il est également couramment utilisé dans le Fitness pour ses bienfaits au niveau métabolique et pour le renforcement global du corps, plus particulièrement les membres inférieurs. C’est un mouvement fondamental dans le développement d’une bonne condition physique.

Néanmoins, la technique du Squat fait souvent controverse. Les genoux ne peuvent pas dépasser la pointe des pieds, le Squat partiel est plus conseillé que le Squat profond par rapport aux contraintes sur les genoux… Il y a autant d’avis que de variantes et de déclinaisons. En effet, il persiste encore de fausses croyances concernant son exécution et il existe, en fonction du type de Squat, des techniques différentes (Back Squat, Front Squat, Air Squat, Overhead Squat…). L’aspect anatomo-morphologique est aussi un facteur à considérer…

Dans cet article, nous allons principalement parler du Air Squat et de l’Overhead Squat en tant qu’exercices, mais également en tant qu’outils d’analyse. Que peuvent-ils nous apprendre ?

Cela permet d’évaluer la mobilité, le gainage, l’équilibre et le contrôle moteur. Une bonne stabilité du pied, une bonne mobilité de la cheville et des hanches, un bon gainage seront nécessaires pour éviter les compensations et les contraintes. Nous utilisons régulièrement les tests Air Squat et Overhead Squat en Orthokinésie pour évaluer la posture dynamique et le contrôle neuromusculaire globale. L’évaluation posturale dynamique (observation des mouvements) est un moyen rapide d’obtenir des informations sur l’état fonctionnel du patient et ainsi, pouvoir identifier les différents déséquilibres.

Bien que l’on puisse observer à l’œil nu, l’utilisation d’un logiciel comme le logiciel Clinique OPS nous permettra de mesurer, quantifier les déséquilibres et facilitera notre observation.

Voici quelques compensations régulièrement rencontrées lors des évaluations :

  • Affaissements des pieds
  • Rotation excessive des pieds vers l’extérieur
  • Genou Valgum
  • Tronc trop penché vers l’avant
  • … 

Compensations courantes :

 

Être capable de montrer des schémas de mouvements fondamentaux et fonctionnels, tel que la capacité à réaliser un squat profond au poids de corps avec un alignement articulaire correct et une bonne coordination des différentes chaines musculaires, crée une base sur laquelle la force et d’autres qualités physiques pourront s’exprimer, augmentant ainsi les performances et réduisant le risque de blessures.

 

Comment améliorer notre Squat, notre façon de bouger ?

 

L’efficacité neuro-musculaire, c’est-à-dire la capacité de notre système nerveux à recruter les différents groupes musculaires au bon moment afin de produire de la force et stabiliser dynamiquement la chaîne de mouvement, est dépendante de la bonne stimulation sensorielle (notamment des différents récepteurs et capteurs). Les méthodes pour améliorer la souplesse, la mobilité, la force… seront complémentaires, mais parfois inefficaces (ou insuffisantes) sans une rééducation posturale orthokinésique (activateurs plantaires, etc.).

  Changement instantané "sans activateur plantaire" et avec "activateurs plantaires Kinépod".

 

L’exécution du Squat poids du corps :

  • Les limitations de mobilité individuelle et les différences anatomiques auront un impact sur la largeur des appuis. Mais pour la plupart, les pieds à largeur d’épaules seront une bonne position de départ.
  • Les pieds parallèles ou très légèrement tournés vers l’extérieur
  • L’appui du pied est essentiel pour créer la bonne arche. L’appui se fera en trois points : le talon, la base du premier et du cinquième orteil.
  • Le mouvement partira des hanches et des genoux simultanément.
  • Les genoux alignés entre le deuxième et le troisième orteil.
  • Le tronc parallèle au tibia.
  • Courbure lombaire physiologique.
  • La nuque neutre.

Recadrons quelques mythes du Squat :

  • Le poids ne doit pas être uniquement sur les talons
  • Les genoux doivent être alignés, ni vers l’intérieur ni vers l’extérieur.
  • Les genoux peuvent dépasser la pointe des pieds.
  • Descendre en Squat profond entretiendra la mobilité générale, la stabilité du genou…

 

La photo ci-dessus montre que la réalisation d’un Squat où les genoux ne dépassent pas les pieds (diminuant donc la flexion dorsale de la cheville) a un impact sur le complexe des hanches et favorise une flexion excessive du tronc vers l’avant, augmentant le risque de contrainte au niveau du bas du dos.

Encore une fois, il existe différentes variantes de Squat en fonction des objectifs, des besoins de la discipline sportive (Squat profond ou partiel…) et des différences inter-individuelles. Il faut pouvoir s’adapter, mais tout le monde devrait pouvoir réaliser un Air Squat ou Overhead Squat sans charge avec le bon alignement.

 

Dimitri Coppola

Orthokinésiste (Posturologue Dynamique).

Master Trainer de l’Académie Américaine de Médecine Sportive

Corrective Exercises Specialist

Clinique OPS

 

Autre article sur le squat 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bienvenue sur le blog de la posturologie et posture. Différents articles sur les semlles orthopédiques, la gouttière dentaire et la planche oculaire active
Voir le profil de Posturologie,posture sur le portail Overblog

Commenter cet article