Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog de la posturologie

Bienvenue sur le blog de la posturologie et posture. Différents articles sur les semlles orthopédiques (posture,rééducation,anti-choc,amortissante,sport,enfant), la gouttière dentaire (rééducation,bruxisme,ronflement,sport) et la planche oculaire (rééducation fatigue des yeux) actives.

Relation entre les dents, la posture et le sport - gouttière sport

Relation entre les dents, la posture et le sport - gouttière sport

Les capacités des sportifs peuvent-ils dépendre de leur occlusion ou plutôt de leur malocclusion? Comment des problèmes d’occlusion et/ou d’articulation temporo-mandibulaire (bruxisme) peuvent-ils perturber la posture des sportifs et par ce fait leurs performances?


Il apparaît évident que de mauvais contacts entre certaines dents peuvent créer des tensions musculaires asymétriques de l’appareil masticateur et par conséquent entraîner une réaction musculaire en chaîne descendante. La position de la mandibule dépend de l’équilibre existant entres les muscles post-cervicaux et les muscles masticateurs, eux-mêmes dépendant de la mastication, de la déglutition, de la respiration et de la phonation. La position de la tête dépend donc de l’équilibre d’un schéma musculaire complexe se répercutant sur l’ensemble du corps par chaîne descendante. Une parfaite symétrie sagittale doit être recherchée pour atteindre un équilibre optimal.

La ventilation doit être uniquement nasale, et puis combinée avec la respiration buccale à l’effort pour favoriser des échanges gazeux pulmonaires adéquat. La déglutition devrait se faire langue au palais et dents en intercuspidation maximale c’est à dire dents serrées. La mastication devrait être unilatéral alternée (d’un côté puis de l’autre côté de la bouche). Nous noterons qu’il est plus facile de corriger ces dysfonctions pendant l’enfance.

 

  Sportifs

 

Les mouvements du corps sont en fait le résultat de la somme de nombreux petits mouvements entraînés par la contraction et le relâchement de muscles antagonistes mais aussi par chaîne musculaire. Par exemple, la contraction d’un muscle entraîne donc la contraction du muscle qui lui est relié dans un même schéma musculaire dynamique. Et par le phénomène d’inhibition réciproque, les muscles antagonistes sont relâchés et donc le mouvement est activé. Cette théorie permet de comprendre le schéma corporel dans sa globalité (méthode Otte d’orthokinésie)

 

                                                                              football                                       balletennispovray.jpg

 

 

 

« La posture est la base du mouvement et tout mouvement commence et finit par la posture » (Sherrington).

 

Les muscles masticateurs, cervicaux et/ou la langue peuvent compenser une malocclusion jusqu’à ce qu’apparaissent un symptôme pathologique. Chaque individu possède son propre seuil avant d’atteindre une dysfonction. Ce seuil dépend de nombreux facteurs, à la fois physiques mais également psychologiques. Dans cette optique, il est évident que la prévention joue le premier rôle.

D’autant plus chez le sportifs ou la moindre compensation peut altérer les performances. De nos jours, il est évident que des douleurs cervicales, scapulaires ou dorsales peuvent disparaître après réhabilitation dentaire et un repositionnement correct de la mâchoire inférieure. L’orthèse buccale active (OBA) agit comme un guide et permet, par le repositionnement de la mandibule et l’optimisation des contacts dentaires en statique mais aussi en dynamique, un repositionnement des ATM et un retour à équilibre musculaire au niveau maxillo-faciale, mais également à distance par le jeu des chaînes musculaires en chaîne descendante.

 

 

OBA + boîteL’OBA

 

 

L’OBA va permettre au patient de gagner en force et résistance de façon instantané en modifiant sa posture corporelle par chaîne descendante, en répartissant de façon équilibrée la pression et les points de contact sur ses dents et en levant les contractures musculaires. De plus, le port de L’OBA oblige une respiration nasale, ce qui peut accroître les capacités pulmonaires.

 

Pour les sports d’explosivité, cet équilibre sera recherché par un maximum de contact interdentaire dans une symétrie idéale, avec une dimension verticale d’occlusion augmentée entraînant une disposition musculaire optimale pour l’explosivité : serrer systématiquement les dents puis expirer.

 

                                                     Boxe02.jpg

 

Pour les sports d’aérobie, l’athlète va voir accélérer son rythme cardiaque pour permettre d’approvisionner correctement les muscles en oxygène. Dés le moment ou la respiration nasale n’est plus suffisante pour y parvenir, la respiration buccale va se mettre en action afin d’augmenter cet apport d’oxygène. Dés que la respiration buccale est enclenchée, nous pouvons dire que nous sommes en compensation. En fonction du niveau de l’athlète, la respiration buccale va s’activer plus tardivement et il va pouvoir pousser plus loin ses limites car il aura entraîné son cœur. C’est cette limite rouge de compensation que l’athlète va devoir repousser pour accroître ses performances afin d’atteindre un état lui permettant de réaliser des exploits sportifs avec une sensation de bien-être. Un entrainement avec l’OBA va permettre d’augmenter ses capacités cardiaques et pulmonaires par une respiration nasale exclusive mais également par son action sur la posture en chaîne descendante.

Il est également important de noter qu’un problème podal peut avoir des répercussions par chaîne ascendante sur les ATM et qu’un problème occulomoteur peut aussi avoir des répercussions en chaîne descendante sur les ATM (contractures et/ou douleurs articulaires des ATMs).

 

                            Golf-Tee.jpg                                                                             image_basket.jpg

 

Les différentes fonctions de la sphère oro-faciale :


La ventilation

Fonction vitale caractérisée par une succession de cycles d’inspirations et d’expirations qui permettent au volume d’air nécessaire à nos échanges gazeux de traverser les voies aériennes.

Certains auteurs comme Talmant affirment que la ventilation est un facteur déterminant de la posture naturelle au niveau céphalique.

Au repos, la ventilation est exclusivement nasale. Elle deviendra buccale lors de l’effort pour assurer des échanges gazeux pulmonaires corrects.

 

La déglutition

Elle est déclenchée volontairement, son déroulement est purement réflexe. Des contacts dentaires harmonieux sont capitaux lors de la déglutition car elle s’effectue dents serrées, en position d’intercuspidation maximale. La musculature linguale joue ici un rôle déterminant. Lors de l’effort, le rythme des déglutitions augmente de façon significative.

 

La mastication

Une mastication bilatérale alternée et équilibrée est nécessaire pour assurer un développement correct du complexe crânio-facial (Planas). Elle est capitale pour éviter des troubles musculaires et articulaires qui apparaissent lorsqu’une dysfonction s’installe sur le long terme. Ce genre de dysfonction aura des répercussions d’autant plus gênantes que le sujet doit les compenser lors de l’effort physique.

 

 

 

Occlusion dentaire

Position de la mandibule

↑ Position des articulations ↑

Problème temporo-mandibulaires (ATM) Problème

descendant ↓ ascendant

↓ ↓

Contraction équilibrée ou

déséquilibrée des muscles

masticateurs

Réaction en chaîne sur les

muscles du sportif

Posture modifiée ou non

 

D’après Perdrix et coll. (1993).

 

 

Boutique kinepod : link

D'autres articles intéressants sur le blog du Laboratoire Kinepod : http://www.kinepod.com/blog

Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bienvenue sur le blog de la posturologie et posture. Différents articles sur les semlles orthopédiques, la gouttière dentaire et la planche oculaire active
Voir le profil de Posturologie,posture sur le portail Overblog