Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog de la posturologie

Bienvenue sur le blog de la posturologie et posture. Différents articles sur les semlles orthopédiques (posture,rééducation,anti-choc,amortissante,sport,enfant), la gouttière dentaire (rééducation,bruxisme,ronflement,sport) et la planche oculaire (rééducation fatigue des yeux) actives.

Qu’est-ce qu’une semelle orthopédique ?

La semelle orthopédique est un orthèse correctrice du pied conçue par un professionnel de la santé (orthopédiste-orthésiste, podologue, podo-orthésiste, podiatre).

Actuellement, il existe dans le milieu médical 3 catégories de semelles orthopédiques. Et il faut tout d’abord savoir que  les concepts de confection des semelles orthopédiques sont directement liés à l’évolution de la science en biomécanique humaine et en matériau .

 

Nous vous proposons de visualiser la vidéo suivante afin de comprendre le fonctionnement biomécanique du pied. Ensuite, vous comprendrez mieux les explications suivantes.

 

Afin de mieux comprendre l’action des différentes semelles orthopédiques, nous avons comparer sur photos (à l’aide du logiciel PodiaXP) les positions statiques et dynamiques du pied suivant:

 

Statique pied nu: pied plat en position de 138 degrés (normalité à 120 degrés)Dynamique pied nu: pied hyperéversé (ou hyperpronateur) en position de 167 degrés. Amplitudes excessives. Bon amortissement de 29 degrés.

 

La première semelle orthopédique, un concept statique et passif:

 

Semelle orthopédique passive (classique liège, confectionnée par le laboratoire Kinepod)

 

Les premières semelles orthopédiques étaient conçues pour redresser un pied déformé (ex: plat) dans sa position statique. La médecine pensait scrupuleusement que le pied était formé de 3 arches rigides qui supportaient le poids du corps. Pour cette raison, les premières semelles orthopédiques  étaient formées d’arches rigides (en acier, en liège,..). Le terme « passif » sous-entend donc que la semelle ne procure aucun mouvement et bloque complètement le pied dans une position dite de correction esthétique (tout comme un plâtre).

 

Statique avec semelle passive: pied corrigé en position de 120 degrés (normal)Dynamique avec semelle passive: pied bloqué dans la position statique de 120 degrés (absence totale de mouvement), absence d’amortissement !

 

Evolution de la semelle orthopédique vers du semi-passif:

Semelles orthopédiques semi-passives (confectionnées par le laboratoire Kinepod)

 

Dans les années 70, la biomécanique du pied en dynamique s’est développée aux USA et le discourt d’arches rigides sans mouvement s’est totalement écroulé. Il s’est en effet avéré que le pied fonctionne comme un amortisseur, et que ces arches sont dotées d’une rigidité exceptionnellement élastique.  Grâce à un fonctionnement musculaire extrêmement bien coordonné, les arches du pied sont capables d’une part de se déformer pour amortir les chocs et de s’adapter aux variations de terrains, et d’autre part de se rigidifier pour assurer une propulsion en toute économie. Ce mécanisme procurant à la fois rigidité et élasticité est gérer par de multiples rotations du pied. C’est ainsi qu’avec les matériaux du moments (toujours aussi rigides), les semelles orthopédiques aux USA se formaient d’arches moins hautes et d’une correction du talon en rotation. Ces semelles orthopédiques portent aussi le nom d’orthèses ou semelles fonctionnelles. Ces semelles sont dites semi-passives car elles ne bloquent pas le pied totalement (un peu comme une minerve).

 

Statique avec semelle semi-passive: pied corrigé en position de 129 degrés (anormal)Dynamique avec semelle semi-passive: pied limité à 136 degrés (mouvement de 6°), Gros manque d’amortissement !

 

Ensuite est née la semelle orthopédique active:



Semelles orthopédiques actives Kinepod

 

Depuis une dizaine d’année, les matériaux et les machines industrielles ont très fortement évoluées. C’est ainsi que le laboratoire Kinepod a développé la première semelle orthopédique active. Cette semelle, issue de deux brevets, est formée d’un matériau extrêmement complexe, le carbonésate. Ce matériau de dernière génération, utilisée dans l’aérospatiale, est à la fois rigide et élastique.

Socle en carbonésate Kinepod

 

Pour confectionner une semelle active, le laboratoire Kinepod utilise des machines de très grandes technologies: machines d’usinage (pour créer les moules) et machines de thermo-injection (pour injecter le carbonésate liquéfié dans le moule). Après refroidissement, le socle correcteur en carbonésate sera habillé par d’autres matériaux (aux fonctions mécaniques multiples) afin de finaliser la confection de la semelle orthopédique active, dite  » intelligente » (par ses multiples fonctions: elle peut en effet devenir semi-passive ou passive en fonction de l’évolution thérapeutique du patient).

 

Statique avec semelle active: pied corrigé en position de 120 degrés (normal)Dynamique avec semelle active: pied mobile de 30 degrés, amortissement parfait!

 

Les 3 types de semelles orthopédiques sont toujours d’actualité dans le milieu médical. Etant donné que la semelle orthopédique active a été brevetée par le laboratoire Kinepod, elle ne peut qu’être confectionnée par ce dernier. Les professionnels de la santé soucieux de procurer à leurs patients des semelles actives doivent envoyer les empreintes des pieds de leurs patients au laboratoire afin de confectionner des semelles actives sur mesure.

 

Un autre courant, les semelles proprioceptives :

 

Actuellement, il existe deux types de semelles proprioceptives :

 

* Les semelles proprioceptives cutanées à action posturale (statique). Ces semelles ont l’avantage de stimuler la peau  pour assurer un réajustement statique de la posture. Ces semelles ne sont pas orthopédiques puisqu’elles n’ont pas les reliefs des arches (semelles plates avec des petits reliefs de stimulation cutanée).

 

                                                                       

 

*  Les semelles proprioceptives complètes (cutanées, musculaires et articulaires) a action posturale et dynamique (statique et dynamique). Ce sont les semelles orthopédiques actives Kinepod.  Il s’est en effet avéré il y a quelques années que les semelles actives agissaient sur la proprioception du pied en statique et en dynamique. Elles peuvent donc procurer une stimulation inégalable dans les postures du corps en statique et en dynamique.

                                                              

                                                                                        Semelle active Kinepod

 

EN RÉSUMÉ:

 

 

  • Semelle orthopédique passive (statique) = plâtre (immobilisation provoquant l’inactivité des muscles du pied et l’ankylose articulaire).
  • Semelle orthopédique semi-passive (statique et semi-dynamique)= minerve (immobilisation partielle, diminuant nettement l’activité musculaire et la souplesse du pied)
  • Semelle orthopédique active (statique et dynamique) = guide (stimule les muscles en guidant le pied dans un mouvement physiologique) – KINEPOD -
  • Semelle proprioceptive cutanée (statique) = action : juste posturale.
  • Semelle proprioceptive complète (statique et dynamique) = actions : posturale et dynamique – KINEPOD -

 

www.kinepod.com

Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost 0

À propos

Bienvenue sur le blog de la posturologie et posture. Différents articles sur les semlles orthopédiques, la gouttière dentaire et la planche oculaire active
Voir le profil de Posturologie,posture sur le portail Overblog